Guillaume Baret _Dresseur de pixels

Faire part de naissance de ma fille, Amélie

Après mon premier faire part, je voulais faire quelque chose dans le même esprit (originalité, petit objet, facilité de production), mais évidemment pas la même chose…

Comme pour le faire part de ma première fille (et pour suivre son succès planèto-internet), je suis parti du même constat : un pliage en papier et un plan de montage pour faire un bel et fragile objet.

Ce que j’ai constaté avec le temps sur mon premier faire part, c’est que la plupart des gens le gardaient non pas au dessous d’une pile de papiers divers, mais — comme c’est un pliage un peu fragile — le gardaient posé sur un meuble, un rebord de cheminé… Avec la décoration et non avec la paperasse, donc.

Dans un souci d’invasion mobilière j’ai décidé de suivre le même chemin, en changeant quand même le modèle. Tant qu’il reste de la place, j’occupe.